Short-cuts (30)

au bout de chaque semaine, ce(ux) que je retiens dans la réalité subjective du monde qui nous entoure

krajem svakog tjedna, ko/čega se sjećam u subjektivnoj stvarnosti svijeta oko nas


semaine du 15 / 8 / 16

"L’unique se façonne difficilement. Le simple est difficile à apercevoir."

La lune a fait un nouveau tour. En avant dans l’espace. En arrière dans le temps. Le temps qui vous sépare de qui vous sépare qui vous… Le mouvement cylindrique peut, dans de bonnes conditions, faire remonter de l’eau à la surface. Le présent explosera dans les pensées du futur. Les images dans la tête grandissent avec la lune : vous les observez, analysez, effleurez, regrettez, chassez. Le changement est inévitable. Enchevêtrer / tisser les fils de ses regrets dans la mémoire nouvelle. Vous avez traîné vos ombres dans la nuit des tunnels souterrains. Vous avez ri et l’écho de vos rires multiplie désormais la peine. Vos ombres sont lourdes. L’été est. Le mouvement cylindrique peut… Sur ses représentations l’été est déjà mort. A été. Mais votre peau est poreuse plus que vos pensées. (C’est un caillou qui vous réveille sous l’oreiller, pas des cauchemars.) La vision de votre prochaine indifférence vous insupporte. ...dans de bonnes conditions… L’odeur de la lavande (la la van de voix très douce mais très lente très monotone) dans les narines dans une ville sans odeurs. Indications pour la couleur des lumières. La cadence de vos pas. Vos bouches qui mâchent des syllabes oubliées. Et l’écho. Et l’écho. Et l’écho. Est là ce qui n’est plus. …faire remonter de l’eau à la surface. Ce n’est pas la première fois. Ce n’est pas la deuxième fois. Ce n’est pas la… L’été a été. L’été est. L’été n’est plus. L’été sera. Mais avant, vous l’oublierez. Sauf… Les cigales et l’immortelle, peut-être.

Dans un mouvement cylindrique l’écho remonte à la surface la mémoire oubliée du corps. D’abord, les voix. Puis, les photographies. L’unique n’existe pas. Le simple file...comme de l'écho.


 
 

novi tjedan : 15 / 8 / 16

"Jedinstveno se teško uobličuje. Jednostavno je teško uočiti."

Mjesec je napravio novi krug. Unaprijed u prostoru. Unazad u vremenu. Vrijeme koje vas odvaja od koje vas odvaja koje vas... Cilindrični pokret može, u dobrim uvjetima, podići vodu na površinu. Sadašnjost će eksplodirati u mislima budućnosti. Slike u glavi rastu s mjesecom : promatrate ih, analizirate, dotičete, žalite, tjerate. Promjena je neizbježna. Ispreplesti / plesti niti svog žaljenja u novom sjećanju. Vi ste vukli svoje sjene u noći podzemnih tunela. Smijali ste se a jeka vašeg smijeha otad udvostručuje tugu. Vaše su sjene teške. Ljeto jest. Cilindrični pokret može... Na slikama ljeto je već mrtvo. Bilo je. No vaša je koža poroznija od vaših misli. (Ne bude vas noćne more nego kamenčić pod jastukom.) Ne podnosite viziju svoje buduće ravnodušnosti. ...u dobrim uvjetima... Miris lavande (la van da nježnim no jako sporim jako monotonim glasom) u nosnicama u gradu bez mirisa. Upute za boju svjetla. Ritam vaših koraka. Vaša usta koja žvaču zaboravljene slogove. I jeka. I jeka. I jeka. Tu je što više nije. ...podići vodu na površinu. Nije prvi put. Nije drugi put. Nije... Ljeto je bilo. Ljeto jest. Ljeto više nije. Ljeto će biti. No prvo ćete ga zaboraviti. Osim... Cvrčaka i smilja, možda.

Cilindričnim pokretom jeka podiže na površinu zaboravljena sjećanja tijela. Prvo, glasove. Onda, fotografije. Jedinstveno ne postoji. Jednostavno bježi... kao jeka.