Short-cuts (43)

Short-cuts (43)

semaine du 14 / 11 / 16

"Qu'est-ce qu'une belle vie ?"


Une femme de 64 ans s’est fait piétiner par sa vache sur leur chemin vers l’abattoir.

Elle est morte.

*

Epuiser : mettre quelque chose à sec, le vider complètement de son contenu

Dialogue (impératif). Et si tu n’as rien à dire, dialogue quand même car je suis épuisée. L’année dure trop longtemps. Les jours. Les heures. La fatalité des secondes qui s’arrêtent sur les souvenirs insupportables de la beauté des gestes. Par exemple. Une feuille de ginkgo dans le caniveau. Les nuages qui filent trop vite. Etc. Depuis le temps, j’ai un peu fait le tour des choses silencieuses tu sais. Et je suis épuisée.

Epuiser : employer quelque chose en totalité de telle sorte qu’il n’en reste plus

Dialogue (impératif). Un jour nous redeviendrons étrangers et je pourrai taire cette voix qui te parle dans ma tête. (Mais avant, ne saute pas les étapes. That’s the only way it works.) Maintenant, je voudrais pouvoir écrire dans le noir. Une écriture angoissée. Avec des verbes. Je voudrais pouvoir écrire. D’autres mots. Car j’ai épuisé mes mots dans les idées fixes. Arrêtées. (Arrête.) J’ai épuisé tous les ancrages. Et j’attends. Sans savoir…

*

Au fait, as-tu déjà remarqué l’horizon dans mes yeux ? Tu parles trop. Je sais (je ne sais plus). [silence]. Quand est-ce que… ? Je ne sais pas. Avant tu savais. Je sais. [silence] Arrête (d’arrêter). Je ne veux pas. Tu me fais mal. C’est toi qui te fais mal. Toute seule. ("Toute seule", yes…) Te souviens-tu… ? Non. Mais si. Non. [le chaos de leurs langues étrangères] Laisse tomber les mots et regarde-moi. Oui c’est ça… Tu ne me crois pas ? Plus. Pourquoi ? Tu es loin. De… ? Toi (qui dis je).


 
 

novi tjedan : 14 / 11 / 16

"Što je to lijep život ?"


Ženu od 64 godine pregazila je njena krava na putu do klaonice.

Umrla je.

*

Iscrpiti : isušiti, posve isprazniti od sadržaja

Pričaj sa mnom. Čak i ako nemaš ništa za reći, pričaj, jer ja sam iscrpljena. Godina predugo traje. Dani. Sati. Neminovnost sekundi koje se zaustavljaju na nepodnošljivim sjećanjima ljepote stavova. Na primjer. List ginka na cesti. Prebrzi oblaci. Itd. S vremenom sam već uspjela proučiti sve tihe stvari znaš. I iscrpljena sam.

Iscrpiti : upotrijebiti nešto u cijelosti na način da više ničega ne ostane

Pričaj sa mnom. Jednog ćemo dana opet postati stranci i moći ću utišati taj glas koji ti se obraća u mojoj glavi. (No prije tog, nemoj preskakati korake. That’s the only way it works.) Sada bih voljela moći pisati u tami. Anksiozno pisanje. S glagolima. Voljela bih moći pisati. Neke druge riječi. Jer sam iscrpila svoje riječi u fiksnim idejama. Opsesijama. (Prestani.) Iscrpila sam sva svoja uporišta. I čekam. A da ne znam…

*

E da, je li primjećuješ obzor u mojim očima ? Previše govoriš. Znam (ne znam više). [tišina]. Kada ćemo… ? Ne znam. Prije jesi. Znam. [tišina] Prestani (se zaustavljati). Ne želim. Boli me. Sama si to radiš. Posve sama. ("Posve sama", yes…) Sjećaš li se… ? Ne. Ma da. Ne. [kaos njihovih stranih jezika] Ostavi riječi i pogledaj me. Da baš… Ne vjeruješ mi ? Ne više. Zašto ? Daleko si. Od… ? Sebe (koji kaže ja).