Sur les formalismes

Sur les formalismes

(Formalisme, n.m. (latin formalis, formel) : tendance (en art notamment) à privilégier la forme et les qualités formelles au détriment du contenu et de la réalité.)

*

Jardin secret (du glauque, lumineux)

Tes mains sont tes mains sont invisibles, d'autres contours arrêtent mon voyage. Au-delà de ce mot furtif la terre est désormais moite et malléable (j'y planterai de la sauge et du romarin, les fruits seront murs au printemps). Son odeur élémentaire recouvre mes narines mes paupières et mon nombril (en dessous, leçon d'anatomie en rouge vif). Au fond du jardin, à l'aube, l'épaisseur du rêve leurre les conventions d'un langage emprunté, aigu, et je marche les yeux fermés vers les vapeurs du chèvrefeuille. Les quatre murs écaillés montent vers le ciel : l'espace est étroit mais le temps est sans fin. Je me cherche dans le reflet. Je m'observe dans le tout. Un verre de jus d'orange est posé sur la table en bois humide. Peut-être.

 
00390024.JPG
 

Invitation au voyage (des rouge, beaucoup)

Je vois d'immenses éléphants rouges qui pulvérisent l'ocre sous leurs pas dans les nuits où la lune est vide dans un pays lointain et parfumé. Je vois des chutes de sable argenté au-dessus des hippocampes muets qui portent le poids du labyrinthe des rêves. Je vois la fenêtre ouverte vers l'immensité des rivières noires qui transportent des hommes, du sel et des pivoines vers le havre d'un nouveau monde. Je vois les traces dans la neige d'un printemps furieux qui laissera entrer de la lumière dans toutes les fissures faites par des mots bleus. Je vois les mains aux doigts verts et recroquevillés tendues en vain vers leur reflet et le hasard heureux lorsque le miroir est brisé : je vois l'espoir.

 
00390003.JPG
 

(Aussi : les monstres, je les mange, et les formalismes sauteront comme des cadenas.)