Delphine Wibaux

Sursauts solaires, seconde escale : c'est un peu de rêve que...

Il y a ici écriture, celle de la mémoire de notre temps, figer, dompter le temps qui passe, mais aussi celle de l'imaginaire, une allégorie ancestrale, sortir de la grotte et se rapprocher de la lumière qui donne vie...

Sursauts solaires, seconde escale : c'est un peu de rêve que...