... & je me dis
... & je me dis
Nina Rendulić : re-présentations

Mort-Mer

(2019) 

Je rêve la mer, assassine et libératrice. Les images d’elle défilent la nuit, en noir et blanc, et se répètent, statiques. Je regarde la mer comme une projection de diapositives : entre les clichés, rien. L’image de mes fantômes. Je rêve la mer sans relâche et lorsque je me réveille, j’écris. Elle est le signe de mon absence.

“Mort-Mer” montre le maillage de symboles issus de la mémoire des lieux que je visite seule, qui composent un présent que je cherche à comprendre, un passé qui m’échappe, et ce rêve perpétuel, lumineux et macabre, une danse sur le fil au-dessus du précipice, la mer, la vie.

Les images sont argentiques, le développement et tirages manuels.

tirages argentiques

18x24 cm, Ilford Multigrade perlé